22 janvier 2020 Evenement - Linge de Maison - Mode

Rencontre avec Oelwein, notre créatrice invitée ce Printemps-Été

Collection capsule Blancheporte

Oelwein x Blancheporte

Pour préparer cette nouvelle saison, nous avons eu l’immense plaisir de nous associer avec Séverine Monsonégo, créatrice de talent et fondatrice de la marque Oelwein. Notre souhait ? Créer une collection capsule colorée, pétillante et moderne, à l’image de nos deux univers. Rencontre avec Séverine et sa marque, Oelwein...

Qui se cache derrière Oelwein ?

Je m'appelle Séverine et je suis une parisienne expatriée en Suède. Mon cœur de métier aujourd'hui est l'illustration. Après l'obtention de mon diplôme aux Arts Décoratifs, j'ai d'abord travaillé comme directrice artistique en agence, puis chez Sonia Rykiel. Après quelques années, j'ai décidé de devenir freelance pour gagner en liberté créative et en indépendance.

Cocréation femme, homme, linge de maison

Peux-tu nous parler de ta marque ?

Ma marque Oelwein est née en 2013 quand j'ai commencé à fabriquer des objets du quotidien et de la décoration de façon artisanale. J'avais un atelier de sérigraphie à la maison, c'était le tout début de « l'entreprenariat créatif ». Ce que j'aime par dessus tout, c'est provoquer un sourire, une émotion positive, par la couleur et les graphismes. C'est un terrain de jeu et d'expérimentation pour moi, cela se développe de façon organique au gré de ma curiosité. Parallèlement, j'aime collaborer avec d'autres marques pour des collections capsules, comme cette collection géniale que nous avons imaginée avec Blancheporte !

D'où vient le nom « Oelwein » ?

C'est le nom de jeune fille de ma grand-mère maternelle. Ce projet me tenait à cœur et j'ai ressenti le besoin de l'ancrer dans mon histoire, de lui donner des racines. C’est peu à peu devenu mon pseudonyme, ce qui me permet de garder une frontière entre mon activité professionnelle et ma vie privée.

Collection capsule Blancheporte

Comment est née ta passion pour les graphismes et la couleur ?

Ça a commencé très tôt : je me souviens parfaitement des motifs et des couleurs de certains vêtements que je portais petite et pour lesquels j'avais une véritable passion ! Aujourd'hui encore, une couleur peut me rendre heureuse, m'apaiser, me transporter et provoquer toute une palette d'émotions. C'est ce que j'essaie de faire passer dans mon travail.

Peux-tu nous parler de ton pays d'adoption ?

Je vis au sud de la Suède à Malmö, une ville très cosmopolite. Ici, j'aime la nature sublime et le calme. Pas de klaxons, pas de stress, un grand respect au sein de l'espace public. On profite du moindre rayon de soleil, même en hiver et on embarque les vélos, le thermos de café et le pique-nique.

Collection colorée, pétillante, moderne
Collection femme, homme, linge de maison

Comment as-tu réagi à notre proposition de co-création ?

J'ai d'abord été surprise, et surtout très curieuse. J'ai tout de suite aimé le ton de votre email, votre enthousiasme. Ça m'a donné envie de redécouvrir la marque et de vous rencontrer. Et j'ai fait la connaissance d’une équipe géniale, impliquée, joyeuse et qui avait parfaitement cerné mon univers. On a imaginé une collection globale qui intègre du prêt-à-porter pour femme, pour homme ainsi que du linge de maison.

C'était passionnant de rencontrer les intervenantes des différentes étapes : la cellule collectionning, le stylisme, la communication, le marketing... pour dérouler ensemble tous les aspects du projet. Tout a été hyper fluide et la journée est passée beaucoup trop vite !

Collection Oelwein

Quel a été ton cheminement, ton processus de création ?

L'équipe Blancheporte m'a laissé une grande liberté. Pour cette collaboration, j'ai commencé par écrire. J'avais envie d'une collection qui raconte la douceur des matins passés ensemble, l’amour fou, la vie. Ça m'a donné envie d'oranges, de cerises, de vacances, de couleurs ! Un corail délavé au soleil, un orange vitaminé, un rose tendre, un rouge qui booste, un bleu marine classique ou encore le gris chiné d'un sweat qu'on adore porter... Et j'ai déroulé ces idées visuellement, d'abord avec des crayonnés que j'ai ensuite affinés pour qu’ils puissent devenir des imprimés.

Comment as-tu vécu la phase d'attente avant de découvrir cette merveilleuse collection enfin fabriquée ?

J’étais tellement impatiente et j'avais envie de tout porter ! Je découvrais les prototypes au fur et à mesure de leur développement et c'était exactement ce que l'on avait imaginé ensemble : la rencontre de Blancheporte et de mon univers, une collection joyeuse et colorée.

3
4 Commentaires

Répondre à LEMANS Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *